Vous êtes ici : Accueil > ENVIRONNEMENT > Qualité de l'eau > La MAPC pour les agriculteurs

La MAPC pour les agriculteurs

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Rôle de la Mission Agricole de Protection des Captages (MAPC)

La MAPC fait le lien entre les exploitants agricoles (céréaliers, éleveurs, viticulteurs, …) et les acteurs départementaux de la protection de l’eau (Syndicat Départementale des Eaux, DDT, Agence de l’eau, Collectivités, …) pour sensibiliser et mettre en place des actions visant à améliorer la qualité de l’eau des captages.

Elle a pour missions principales :

  • De suivre et porter l’avis des exploitants agricoles lors de la délimitation des Aires d’Alimentation de Captages (AAC)
  • D’accompagner les exploitants agricoles qui ont des parcelles sur des AAC dans la mise en œuvre d’actions de préservation ou de reconquête de la qualité des eaux captées pour l’alimentation humaine
  • De mettre en place des actions territorialisées pour répondre aux enjeux d’un territoire donné

 

La MAPC, qu’est-ce c’est ?

Depuis 2007, en partenariat avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN) et le Conseil Général de l’Aube, une mission départementale « Mission Agricole de Protection des Captages (MAPC) » a été créée à la Chambre d’agriculture de l’Aube. Elle a pour mission :

  • D’animer des actions de sensibilisation, de formation, et d’information sur la protection de la ressource en eau, pour les exploitants agricoles présents sur une AAC
  • D’informer et sensibiliser les agriculteurs aux solutions complémentaires : Agriculture Biologique en lien avec les conseillers de la Chambre d’agriculture de l’Aube, de la FRAB, Agriculture intégrée…
  • De faire émerger des projets collectifs en lien avec la protection de la ressource en eau
  • De réaliser le suivi des études d’AAC et des actions menées sur ses AAC
  • D’accompagner les exploitants de l’AAC dans la mise en œuvre de MAEC sur les zones les plus vulnérables de l’AAC ou dans la mise en place d’autres mesures (acquisitions ou échanges fonciers, aménagement du parcellaire, modification de pratiques hors MAEC,...)

 

Actions concrètes :


Exemples d’actions mises en place pour diminuer les pollutions (nitrates, phytosanitaires) au niveau des captages d’eau potable, sensibiliser les exploitants sur la préservation de la ressource en eau :

  • AAC Jully-sur-Sarce :

 

Organisation d’une ferme ouverte bio le 23 avril 2021 sur l’exploitation Ferme des Abbesses :

Cette ferme ouverte bio s’est déroulé en plusieurs temps, 15 exploitants étaient présents :

- visite et présentation de l’exploitation (volet économique, assolement, ITK, diversification, …)

- présentation des références économiques sur le Barrois

- tour de plaine pour observer les différentes cultures en place

- démonstration de matériel (bineuse) sur les parcelles de l’exploitation

Synthèse d’une campagne de reliquats azotés réalisés sur les années 2018, 2019, et 2020 :


Le suivi de reliquats sur le l’AAC de Jully-sur-Sarce s’est déroulé sur une période de 3 ans, de 2018 à 2020 (afin de prendre en compte différents types de cultures et conditions climatiques), 13 exploitants étaient concernés. L’analyse des reliquats azotés a permis de suivre le stock d’azote dans le sol disponible pour la plante, mais qui s’avère également être sensible au lessivage en cas de précipitation. Cette campagne avait pour objectif d’initier une prise de recul sur l’effet potentiel des pratiques de fertilisation vis-à-vis de la qualité des eaux souterraines.

La démarche s’est accompagnée d’un accompagnement annuel en plusieurs étapes qui a été réalisé par les animateurs de la MAPC (bilan de campagne, tour de plaine, réunion).

La démarche a permis aux agriculteurs y participants de faire le bilan de leurs stratégies de fertilisation tant sur le volet économique que sur la qualité des eaux.

  • AAC Montsuzain : animation en 2022 sur les pollutions ponctuelles en lien avec l’installation d’un Héliosec gratuitement sur une exploitation (en partenariat avec Syngenta)

AAC Saint-Thibault : le 26 aout 2021, la MAPC  a mis en lien les exploitants de la zone avec un hydrogéologue du SDDEA et le COPE de Mognes Seine Barse pour échanger sur la délimitation de l’AAC qui était remise en cause, la place de l’Hozain au sein de l’AAC et d’autres problématiques. L’hydrogéologue a fait un tour de plaine avec les exploitants pour échanger leurs regards.


Accompagnement sur les aides à l’investissement matériels PCAE « Reconquête de la Qualité de l’Eau », sur la mise en place de Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC), informations techniques (Inf’Eau Tech) sur des techniques permettant de réduire les intrants, sur la réglementation, …

 

 

CONTACT

Jessica ROBERT
Chargée de Mission Eau - Mission Agricole de Protection des Captages

06 18 87 60 67

jessica.robert@remove-this.aube.chambagri.fr

Nos solutions

  • Accompagner collectivement et/ou individuellement les exploitants agricoles impliqués dans des programmes d’actions visant à la restauration de la qualité de l’eau potable dans les Aires d’Alimentation de Captages (AAC),

  • Mettre en relation les exploitants agricoles concernés, avec des experts techniques appropriés,

  • Suivre les agriculteurs engagés dans des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC)

     

Pour en savoir plus

Inf'EauTech : Bulletin d'information de la cellule EAU de la Chambre d'agriculture Aube-Haute-Marne :

Avec le soutien de :

Autre partenaire :

La Régie du SDDEA et la Chambre d'Agriculture de l'Aube ont souhaité rappocher leurs stratégies et leurs moyens en matière de reconquête et de préservation des ressources naturelles. Une convention cadre de partenarait à été signée le 4 mars 2020 à cet effet.